Photo

Divine Lirurgie Orthodoxe

vendredi 31 août 2018

Saint Brendan le Navigateur de l'Irlande célèbre la Divine Liturgie sur une baleine (+578)


IRELAND OF MY HEART




Saint Brendan de l’Irlande célèbre la Divine Liturgie sur une baleine


Saint Brendan le Navigateur de l’Irlande (+578)

Saint Brendan de Clonfert ou Bréanainn de Clonfert, né vers 484 à Ciarraight Luachra ou Kerry-Luachra, province d’Altraich-Cuile du royaume de Munster (dans l’actuel comté de Kerry, en Irlande), et mort en 571 à Enachduin ou Annaghdown/Annadown), surnommé le Navigateur ou le Chief Prophet of Ireland, est l’un de ces saints moines du christianisme irlandais dont la vie a occulté l’histoire.

Baptisé par l’évêque Erec, Brendan est contemporain de saint Benoît. Il a 11 ans quand saint Patrick, l’évangélisateur de l’Irlande, meurt.

Brendan (aussi orthographié Brandan, Brendaine, Bridoine, Brévalaire, …) se prépare à la vie monastique à l’abbaye de Llancarfan, dans le royaume de Gwent, auprès de clercs qui lui enseignent le latin, le grec, la littérature, les mathématiques, l’astronomie et la médecine.

Vers 515-524 son premier grand voyage le conduit aux îles Féroé et en Islande à bord d’un coracle.

Dans la tradition celte de l’immram, il part ensuite pour une quête de sept ans à la recherche du jardin d’Éden. Il s’aventure sur l’océan Atlantique avec une petite embarcation (probablement un currach) et plusieurs moines, probablement vers l’an 530. Il revient en Irlande en affirmant avoir découvert une île (par la suite nommée Île de Saint-Brendan) qu’il assimile au Paradis ; le récit rapidement propagé de ses aventures attire de nombreux pèlerins à Aldfert, le village d’où il avait pris son départ.

Selon la tradition, saint Brendan a écrit des règles monastiques sous la dictée des anges. Il voyage dans les îles Britanniques et en Bretagne pendant près de vingt-cinq ans. À l’estuaire de la Rance, il fonde un couvent à Aleth (à côté de Saint-Malo).

En 561, il retourne en Irlande où il fonde le monastère de Clonfert dans le comté de Galway.

Il meurt entre 574 et 578 auprès de sa sœur cadette, abbesse fondatrice d’Enach Dvin.

Après d’abord avoir été condamné, il fut canonisé par l’Église, fixant sa fête au 16 mai.

Tim Severin

En 1976, l’Irlandais Tim Severin construit une barque en peaux de bêtes tendues et en atteignant Terre-Neuve par les îles Féroé et l’Islande, prouve que le voyage de Brendan jusqu’en Amérique était techniquement possible.

Source: Wikipedia

vendredi 17 août 2018

Le père Jacques Tsalíkis de Eubée, un saint moderne de la Grèce (+1991), a vu et touché le Sang très saint du Seigneur



Le père Jacques Tsalíkis de Eubée, 

un saint moderne de la Grèce (+1991), a vu et touché 

le Sang très saint du Seigneur

Dans la biographie du père Jacques Tsalíkis, ancien du monastère de saint David [Monastère qui se trouve en Eubée, une île grecque], un professeur d’université qui a été un de ses enfants spirituels, rapporte l’événement suivant:

«Le père Jacques a vu et touché le Sang très saint du Seigneur».

Ce très grand et très admirable miracle que Dieu lui a accordé, a eu lieu le matin du 22 novembre 1975. Le père en a été tellement bouleversé qu’il l’a consigné par écrit. Ces notes ont été retrouvées
après sa dormition dans l’ un des ses cahiers.

Datées de ce même jour, elles comportent exactement les mots suivants: «Le 22 novembre, samedi matin, à l’office de la Préparation à la Prothèse, après la commémoraison et au moment où  j’allais procéder à la couverture des Saints Dons, j’ai vu d’une façon bien vivante, et je l’avoue en tout e humilité, un morceau de Sang séché, que j’ai touché de mon doigt! Il y avait du sang sur mon doigt! Lorsque j’ai appelé du saint monastère père Séraphin et je lui ai dit tout ce qui s’était passé, il m’a répondu: «Père, nous, nous ne voyons rien. Toi, tu as vu ce que c’était?»

Moi, j’ai répondu que je crois et je me prosterne devant Dieu  Lui-même qui est présent. J’ai dit trois fois «Seigneur, aie pitié. Seigneur, aie pitié. Seigneur, aie pitié».

+ Archimandrite Jacques

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

Père Stéphane Anagnostopoulos

Vivre la Divine Liturgie

Expériences Liturgiques

Le Pirée 2011

jeudi 9 août 2018

Saint Nicomède de la Sainte Montagne de l’Athos, Grèce: La piété à l’Eglise


LETTRES ORTHODOXES



Saint Nicomède de la Sainte Montagne de l’Athos, Grèce: 

La piété à l’Eglise

Source:

http://laprieredejesus.blogspot.com

http://laprieredejesus.blogspot.com/2015/11/saint-nicomede-de-la-sainte-montagne-de.html

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Je sais que beaucoup de chrétiens parmi vous, pensent que c’est une grande bénédiction et une grande cause de fierté que d’aller à Jérusalem et de vénérer avec respect et componction, les Lieux Saints de pèlerinage là-bas, à savoir le vivifiant Tombeau du Seigneur, le saint Golgotha, la ville sacrée de Bethléem, et le reste.

Beaucoup d’entre vous voyagent vers des endroits éloignés, sur terre et mer, faisant de grands efforts afin de vénérer pieusement les reliques sacrées de nombreux saints…

En effet, un tel pèlerinage, une telle piété et un tel voyage sont bons et louables. Mais ne devriez-vous pas, frères, avoir sinon une piété plus grande, au moins la même quantité de piété et de révérence, quand vous allez assister aux offices de l’Eglise du Christ, où tous les lieux de pèlerinage trouvés à Jérusalem sont présents symboliquement?

Ne devriez-vous pas montrer la même componction et le même bon ordre et respect lorsque vous assistez à la redoutable Divine Liturgie dans laquelle vous trouvez présente, non pas la relique de tel ou tel saint, mais les Très Vivifiants, Divins et Immaculés Corps et Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le Saint des Saints? 

vendredi 3 août 2018

La Divine Liturgie s’appelle aussi Sainte Communion - Saint Jean Damascène (+760)


FRANCE DE MON CŒUR



Saint Jean Damascène (+760)

La Divine Liturgie s’appelle aussi Sainte Communion 

Père Stéphane Anagnostopoulos:

Saint Jean Damascène dit que la Divine Liturgie s’appelle aussi Sainte Communion, parce que nous y participons à la chair et à la divinité de Jésus-Christ. Par conséquent, chaque fois qu’on communie et qu’on s’approche du mystère immaculé, on vit la Divine Liturgie comme une Sainte Communion et en même temps, comme une rencontre divine.

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

Père Stéphane Anagnostopoulos

Vivre la Divine Liturgie

Expériences Liturgiques

Le Pirée 2011