Photo

Divine Lirurgie Orthodoxe

jeudi 9 août 2018

Saint Nicomède de la Sainte Montagne de l’Athos, Grèce: La piété à l’Eglise


LETTRES ORTHODOXES



Saint Nicomède de la Sainte Montagne de l’Athos, Grèce: 

La piété à l’Eglise

Source:

http://laprieredejesus.blogspot.com

http://laprieredejesus.blogspot.com/2015/11/saint-nicomede-de-la-sainte-montagne-de.html

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Je sais que beaucoup de chrétiens parmi vous, pensent que c’est une grande bénédiction et une grande cause de fierté que d’aller à Jérusalem et de vénérer avec respect et componction, les Lieux Saints de pèlerinage là-bas, à savoir le vivifiant Tombeau du Seigneur, le saint Golgotha, la ville sacrée de Bethléem, et le reste.

Beaucoup d’entre vous voyagent vers des endroits éloignés, sur terre et mer, faisant de grands efforts afin de vénérer pieusement les reliques sacrées de nombreux saints…

En effet, un tel pèlerinage, une telle piété et un tel voyage sont bons et louables. Mais ne devriez-vous pas, frères, avoir sinon une piété plus grande, au moins la même quantité de piété et de révérence, quand vous allez assister aux offices de l’Eglise du Christ, où tous les lieux de pèlerinage trouvés à Jérusalem sont présents symboliquement?

Ne devriez-vous pas montrer la même componction et le même bon ordre et respect lorsque vous assistez à la redoutable Divine Liturgie dans laquelle vous trouvez présente, non pas la relique de tel ou tel saint, mais les Très Vivifiants, Divins et Immaculés Corps et Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le Saint des Saints? 

mercredi 6 juin 2018

Des dizaines de passereaux et d’autres oiseaux entraient et sortaient et au dehors de l’église par les fen êtres ouvertes de la coupole, gazouillant et chantant avec vivacité


ANIMALS OF MY HEART


Père Stéphane Anagnostopoulos:

Un fidèle m’a raconté un événement similaire qui a eu lieu à l’église de la Mère de Dieu qui s’appelle «Ecatontapyliani» et qui se trouve à Paros (dans les Cyclades, Grèce), pendant la Divine Liturgie de la veille de l’Épiphanie, en 1998.

Des dizaines de passereaux et d’autres oiseaux entraient et sortaient et au dehors de l’église par les fen êtres ouvertes de la coupole, gazouillant et chantant avec vivacité. Pourtant, à l’heure de la consécration des saints dons, ils se sont tus et immobilis és tous pour recommencer après l’ecphonèse: «Et en premier lieu pour notre très sainte…» [Notes personnelles de l’auteur].

Les propres paroles du Seigneur «Ceci est mon corps…ceci est mon sang…» (Marc 14, 22-24) à la sainte Cène, le soir du jeudi saint, témoignent de cette réalité du Changement du pain et du vin en Corps et en Sang du Christ. La constitution donc du saint sacrement est divine. C’est le Christ lui même qui en est l’auteur.

Les signes visibles du saint sacrement sont le pain au levain, le vin et la prière secrète «envoie ton Saint-Esprit sur nous et sur ces Dons…». Ce n’est pas seulement la grâce du Christ qui est transmise par la sainte communion comme c’est le cas d’ ailleurs pour d’autres sacrements, mais c’est le Christ, le Seigneur lui-même. Les fidèles qui reçoivent dignement le Corps et le Sang du Christ, s’ y intègrent, ayant les mêmes corps et sang que Lui. L’adhésion au Corps de l’église, c’est-à-dire l’incorporation, commence par le saint Baptême et s’achève avec la sainte communion, c’est-à-dire l’intégration. Cela veut dire que notre être tout entier reçoit d’une façon mystique la Vie-même, notre Seigneur et Rédempteur et l’incorpore.

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

Père Stéphane Anagnostopoulos

Vivre la Divine Liturgie

Expériences Liturgiques

Le Pirée 2011

vendredi 25 mai 2018

Pour nous l’Église c’est le peuple, le prêtre célébrant et le saint Autel, c’est-à-dire la Divine Liturgie


HAVE FAITH - ORTHODOXY


Père Stéphane Anagnostopoulos:

Pour nous l’Église c’est le peuple, le prêtre célébrant et le saint Autel, c’est-à-dire la Divine Liturgie. 

La Divine Liturgie n’a été élaborée ni par les gens ni par les Apôtres; c’est pourquoi, elle est un grand Mystère, incompréhensible, indicible, inégalable, le plus divin, établi par Notre Seigneur Jésus -Christ lui- même, le soir du jeudi saint. C’est donc en continuant ce mystère immaculé que l’Église célèbre la Divine Liturgie. La sainte eucharistie est encore un sacrifice, par lequel le sacrifice de la Croix de Jésus-Christ se continue de façon non sanglante. Nous y participons tous, en tant que peuple de Dieu, prêtres et laïcs. Ainsi, la Divine Liturgie constitue aussi une communion des fidèles, une communion au Corps et au Sang du Christ.

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

samedi 12 mai 2018

La table eucharistique de la Sainte Communion pendant l’office divin - Saint Nicolas Cabasilas



COMING HOME - ORTHODOXY



La table eucharistique 

de la Sainte Communion pendant l’office divin

Saint Nicolas Cabasilas:

«La table eucharistique de la Sainte Communion pendant l’office divin», dit saint Nicolas Cabasilas, «fait que nous demeurions en Christ et que le Christ demeure en nous parce qu’Il a lui même dit: "Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui". Il est pour nous à la fois l’habitant et la demeure… et nous sommes heureux de notre habitat et très heureux d’un tel Maître divin».

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

vendredi 12 mai 2017

Divine Liturgie: Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?


FRANCE OF MY HEART


Divine Liturgie:

Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?

Saint Nicolas Cabasilas demande: «Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître? Ensuite il répond: ce que le Seigneur Lui-même dit, est une révélation plus complète que celle dont nous parlent les apôtres. En outre, nous avons dit que les événements pendant la Divine Liturgie correspondent à une révélation progressive et suivent un cours ascendant échelonné, avançant de l’inférieur au supérieur. Pour cela nous lisons d’abord l’épître et après le passage évangélique» (Saint Nicolas Cabasilas P.G. 150, 416 C).

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

lundi 16 janvier 2017

Qui est le célébrant, pendant la Divine Liturgie? - Le prêtre seul ou toute la communauté dans son ensemble? ╰⊰¸¸.•¨* Père Stéphane Anagnostopoulos



HEART QUESTIONS AND ANSWERS


Qui est le célébrant, pendant la Divine Liturgie? 

Le prêtre seul ou toute la communauté dans son ensemble?

Père Stéphane Anagnostopoulos

Qui est le célébrant, pendant la Divine Liturgie? Le prêtre seul ou toute la communauté dans son ensemble?

Toute la communauté: le peuple de Dieu et le prêtre.

L’Église constitue le Corps mystique de Jésus-Christ dont nous tous, le clergé et le peuple, nous sommes les membres. L’Église en tant que Corps du Christ prie pour le monde entier. Elle s’intéresse au salut de tous. Cependant, elle célèbre la Divine Liturgie seulement avec les fidèles chrétiens orthodoxes, c’est-à-dire avec ceux qui ont reçu le saint Baptême et le saint Chrême. Eux seuls, constituent les membres de l’Une Église, Sainte, Catholique et Apostolique. Eux, ils sont le peuple de Dieu. La Divine Liturgie est le culte public de tous les fidèles. Elle est offerte à Dieu de la part du peuple de Dieu et du prêtre célébrant. Son don divin et son fruit salutaire, c’est-à-dire le sacrifice rédempteur, sont offerts à nous tous, qui constituons le peuple de Dieu.

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

Père Stéphane Anagnostopoulos

Vivre la Divine Liturgie

Expériences Liturgiques

Le Pirée 2011

mercredi 24 août 2016

L'Ange et l'erreur du Prêtre - Père Stéphane Anagnostopoulos



FRANCE DE MON CŒUR

ORTHODOXIE


L'Ange et l'erreur du Prêtre

http://divine-liturgie-orthodoxe.blogspot.com

DIVINE LITURGIE ORTHODOXE

Au centre de la patène, on place «l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde» (1 Jean 1, 29), notre Seigneur Jésus-Christ. La très sainte Mère de Dieu se place à droite de l’Agneau (à gauche par rapport au prêtre.) Les neuf parcelles des saints se placent à gauche de l’Agneau (à droite par rapport au prêtre). Ensuite, on place la parcelle de l’évêque de l’église locale en dessous de l’agneau et puis les parcelles des vivants et des défunts commémorés. Le récit instructif ci-dessous en témoigne.

Un prêtre très pieux vivait dans un monastère; (cet événement m’avaitété raconté par l’estimé bienheureux père Gabriel, ancien du saint monastère Dionysíou, au Mont Athos.) Ce prêtre n’était pas fort instruit mais il était un grand combattant spirituel et d’une foi vivante. Bien qu’il souffrait d’hémorragie, les veines de ses pieds étant faibles, il restait longtemps debout devant l’ autel de la
proscomidie. Maintes fois, on voyait le sang couler par terre tandis que lui, debout, continuait à